Addictif : « L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine »

La morale… vaste sujet sur lequel on pourrait philosopher des heures, mais de là à en faire un spectacle, le pari était risqué. Pourtant, Hervé Dubourgal a relevé ce défi haut la main en adaptant « L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine » de Ruwen Ogien pour le théâtre. Vous pourrez savourer cette pièce sans modération au théâtre de la Reine blanche, à Paris, jusqu’au 22 avril 2018. Chaque représentation étant unique, n’hésitez pas à revenir !

Consulter la suite de l’article ici.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *